Google+ Followers

mardi 7 avril 2015

Glyphosate and bacteria

Kurenbach B, Marjoshi D, Amábile-Cuevas CF, Ferguson GC, Godsoe W, Gibson P, Heinemann JA. Sublethal Exposure to Commercial Formulations of the Herbicides Dicamba, 2,4-Dichlorophenoxyacetic Acid, and Glyphosate Cause Changes in Antibiotic Susceptibility in Escherichia coli and Salmonella enterica serovar Typhimurium. MBio. 2015 Mar 24;6(2). pii: e00009-15. doi: 10.1128/mBio.00009-15.

Conclusions hâtives dans la plupart des journaux qui relatent cette étude. 
Et pourtant:



"Les herbicides ne sont pas très toxiques pour les bactéries testées, à savoir E. coli et Salmonella enterica serovar Typhimurium : la bactérie reste vivante, mais elle active des pompes protéiques pour se libérer des toxines. Ce mécanisme de défense peut favoriser l’apparition de résistances croisées. « L’exposition à ces pesticides rend les pathogènes plus forts. »
L’utilisation excessive et inappropriée des antibiotiques compromet l’efficacité à long terme des thérapies qui utilisent les antibiotiques. L’émergence de la résistance aux antibiotiques est le résultat de l’utilisation des antibiotiques. La résistance aux antibiotiques induite par les pesticides pourrait aussi affecter les abeilles étant donné que de nombreuses ruches sont maintenant traitées avec des antibiotiques."

Aucun commentaire: