Google+ Followers

mardi 29 décembre 2009

Vitamine D: aspects médico-économiques Vitamin D economics

Il est frappant de constater qu'une des déficiences les plus importantes des populations des pays développés soit aussi négligée!

Voyons le volet économique:

Prix des ampoules de vitamine D3 (Euro)

ZYMA D 10 000 UI 1 flacon de 10 ml: 2,72
ZYMA D 80000 et 200000 UI 1 ampoule : 1,82
UVEDOSE 100 000 UI 1 ampoule: 1,80
comme vous le constatez le plus cher c'est l'ampoule et la boîte car peu importe le dosage le prix est sensiblement le même pour des quantités allant de 1 à 10!
Mais il y a beaucoup plus cher!
A partir d'une recherce rapide sur le web le kUI (1000UI) de vitamine D3 varie de 0,0091 à 0,2 euro soit de 1 à 22!


Dosage de la 25 OH vitamine D (Euro)
27.
Dans ces conditions il est peu probable que vous voyiez une pub sur la vitamine D que vous receviez un mail ou qu'un(e) visiteur(se) vienne voir votre médecin!
Ainsi va la vie et ce blog aussi...

Viandes: quelles garanties pour le consommateur?

Meats: what are our warranties?
Ce qui est très intéressant c'est que la plupart des appellations ne sont pas des garanties de qualité de la viande. Appellation géographique, nom de région, appellation "fermier" sont assujetties à un cahier des charges qu'il est très difficile de se procurer et qui est illisible. Au mieux c'est une belle étiquette.
Alors comment faire?
La qualité de la viande est essentielle à la santé.
D'une manière générale force est de reconnaître que pour éviter la viande aux antibiotiques ou aux hormones il est judicieux de la choisir bio.
Mais la viande bio n'est pas une garantie d'élevage naturel en particulier pour les bovins. Elevé au maïs bio un bovin, un porc sera très riche en acides gras oméga 6 et de surcroît gras car le plus souvent en stabulation devant son auge.
Les élevages en biodynamie comme Nature & Progrès ou Demeter sont à l'herbe.
Trouver du boeuf à l'herbe (les ruminants mangent de l'herbe) est difficile. Mais pas impossible! Par exemple il faut rechercher la viande de demi-montagne chez de petits éleveurs et acheter sousvide lors de l'abattage. La viande "Rosée des Pyrénées" est une exemple de ces élevages à l'herbe.
Les avantages nutritionnels des élevages plein air avec très peu de céréales sont très importants.
Il s'agit de viandes maigres, riches en oméga 3, en acides gras conjugué issus de la rumination et en différentes vitamines dont la vitamine E mais aussi l'acide alpha lipoïque etc...
Il est donc urgent sur un plan sanitaire que soit institué en France un label "Nourri à l'herbe". Ce sera une garantie importante pour les consommateurs qui finalement se moquent de savoir si la viande a été élevée en Bretagne ou bien en Savoie mais voudraient savoir quelle est la qualité nutritionnelle de leur viande!
Les démarches entreprises à cette fin ont été vaines à ce jour essentiellement en raison d'une administration et de règlements qui font la part belle aux appellations n'ayant pas de qualité nutritionnelles prouvées. Par ailleurs la filière étant monopolisée par la viande au maïs soja (très grasse, riche en oméga 6, pauvre en antioxydants et acides gras conjugués) de puissants intérêts s'opposent aux nouveaux entrants.
http://roseedespyrenees.com/
Plusieurs élevages en Normandie, Aquitaine, Pays Basque, Poitou Charentes (Gilles Dubin à Mauléon), Aude (Mr Leseney), Haute Garonne (Mr Castex à l'Isle en Dodon)...

samedi 26 décembre 2009

Achetez bio mais peut être pas tout! What can you eat from conventional agriculture?

Acheter bio est un surcoût très important qui ne s'explique que partiellement par un rendement plus faible. L'essentiel du surcoût est lié au faible volume de production et donc à la surface agricole en bio qui est très faible en France, à un manque crucial de concurrence, à un défaut de production locale.
Si vous êtes dans un endroit où il n'y a pas de magasin biologique, ces fruits et légumes sont ceux qui ont le moins de résidus de pesticides:

Brocoli Aubergine Choux Banane
Kiwi Asperge Petits pois
Mangue
Ananas Maïs doux
Avocat Oignon


Ces fruits et légumes en conventionnel ont la plus forte charge de pesticides! Achetez bio où attendez!



Pêche Pomme Poivrons rouge doux Céleri

Nectarine Fraise Cerise Laitue

Raisin Poire Epinard Pomme de terre

Que retenir?

Les résidus de pesticides représentent un danger pour la santé et les contrôles ne sont faits que sur certains échantillons. Ce que les contrôles ont montré dans la CEE c'est que les poivrons rouges doux en conventionnels contiennent souvent des taux de pesticides supérieurs à la limite autorisée. De même pour les fraises. Ces cultures sont dépendantes des pesticides en conventionnel comme les pêches ou bien les pommes. Si vous voulez croquer une pomme il faut faire l'effort financier de l'acheter bio ou de planter son pommier.
ce qui est aussi important c'est que pour nos générations l'impact sur la santé des pesticides est beaucoup plus préoccupant que celui du CO2. Il y a ce qui se voit et ce qui ne se voit pas. Des photographies ou des reportages menés à grands frais sont régulièrement présentés à l'appui des thèses environnementales sur le CO2 mais les effets délétères des pesticides sont beaucoup plus difficiles à mettre en scène si tenté que les médias s'y intéressent. Il est vrai qu'il est plus facile de culpabiliser les automobilistes et de taxer le carbone que de modifier nos process de production agricole et d'affronter le lobby des chimistes et de leurs syndicats de patrons et d'employés. Pourtant les faits sont là, les pesticides sont des disrupteurs hormonaux ce qui a des conséquences en terme de cancérogénèse sur les tissus hormonosensibles (sein, prostate), altèrent la qualité du sperme , augmentent le taux de fausse couches et donc les capacités de reproduction, favorisent les maladies neurodégénératives. Cela concerne les agriculteurs, leur famille et les consommateurs de fruits et légumes mais aussi l'eau, l'air et notre niche environnementale en général. Nous sommes aussi responsable d'une pollution chimique importante celle de médicaments jetés dans les eaux usées, de notre urine ou de nos selles lorsque nous ingérons des médicaments de celles des animaux d'élevage conventionnel massivement traités aux antibiotiques etc...
Et n'oublions jamais que l'agriculture aux pesticides n'a commencé qu'après la deuxième guerre mondiale il y a 65 ans. Le bio n'est pas nouveau, n'est pas snob, n'est pas irrationnel c'est tout simplement ce que nous avons fait depuis les sumériens qui développèrent l'agriculture et l'élevage 5000 ans avant Jésus Christ dans le croissant fertile! 6945 ans d'agriculture bio par nécessité et 65 ans d'agriculture chimique, chacun peut juger.

jeudi 24 décembre 2009

Fructose: du gras en puissance! Fructose is highly lipogenic!

Le fructose est lipogénique. C'est la contrepartie en quelque sorte de la moindre élévation de la glycémie et de l'insulinémie!
D'après les études du métabolisme humain le fructose est plus lipogénique que le glucose.
Quelle est la source principale de fructose dans l'alimentation industrielle?
C'est le sirop de maïs. High fructose corn syrup en anglais. il y en a partout. Mayonnaises industrielles, ketchup, gâteaux etc.
Comment l'industrie agro-alimentaire s'est-elle convertie au fructose?
Par intérêt économique bien sur, le sirop de maïs transformé en fructose n'est pas cher. En réalité il est très cher notamment en raison de l'irrigation du maïs mais aux USA comme en Europe il est fortement SUBVENTIONNE!
Mais l'industrie utilise aussi le fructose en raison de données parfaitement erronées sur le métabolisme des sucres. Sous prétexte que le fructose élève moins la glycémie que le glucose il a été baptisé meilleur sucre que le glucose notamment chez le diabétique!
En résumé si le fructose n'est pas oxydé il sert à bâtir des acides gras dans le foie et ces acides gras sont assemblés en triglycérides.
Ainsi ce sont bien les sucres qui font des graisses et non l'inverse. On entend trop souvent des diététiciens, des diabétologues affirmer à des patients crédules que manger gras fait monter la glycémie. C'est bien l'inverse, manger des hydrates de carbone en grande quantité et particulièrement du fructose conduit à élever la glycémie et surtout les triglycérides. De surcroît les sucres ajoutés à l'alimentation le sont sous leur forme chimique pure c'est à dire non associée à des cellules végétales, des fibres et autres phytonutriments ce qui leur confert un index glycémique élevé à la différence du fructose des fruits crus entiers par exemple! Ne pas oublier:
1/ le glucose est aussi lipogénique surtout si la sédentarité conduit à ne pas oxyder les sucres!
2/ nous sommes parfaitement inégaux (c'est heureux car l'autre solution c'est le clone...) et les hommes sont beaucoup plus sensibles à l'effet lipogénique des sucres.

mercredi 16 décembre 2009

Curcuma un rhizome en or!

Le curcuma est une superbe plante poussant notamment à la Réunion et présentant des rhizomes à chair jaune dorée.
L'intérêt nutritionnel est tout d'abord le goût de cette épice qui permet de colorer et de dégager des saveurs. Ce qui est naturel et jugé bon au goût est un aliment dont nous avons besoin. De ce point de vue l'instinct peut être trompé par des aliments transformés mais pas par des végétaux ou des chairs d'animaux.
Mais voilà le rhizome de Curcuma est doté de capacités biologiques anticancéreuses et anti-inflammatoires remarquables!
Ce n'est pas surprenant compte tenu de la connaissance ancienne dans différentes médecines de son pouvoir anti-inflammatoire.
Mangez du Curcuma frais quand c'est possible!


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/66/Turmeric_%28Curcuma_longa%29.jpg

samedi 5 décembre 2009

Comment maigrir quand on est sédentaire?














De nombreuses personnes qui sont en surpoids avec ou sans diabète cherchent à maigrir. Il est assez facile de constater que les remèdes conventionnels et les régimes habituels ne marchent pas. Les thérapeutes ont beau jeu de dire que c'est essentiellement parce que les patients ne sont pas observants. La réalité est différente. Certains patients ne sont pas observants mais la majorité le sont tout au moins des consignes qui leur sont données.
En réalité ce sont les thérapeutes qui globalement sont dans l'erreur!
De la même façon que l'époque est au relativisme des idées, la diététique est envahie par des recettes et non par les faits.
1/ La restriction calorique est essentielle à tout amaigrissement et aussi à la santé.
2/ Elle doit s'effectuer par la suppression prioritaire des aliments industriels (tout ce qui n'est pas frais) et des amidons. Cette suppression doit être totale chez le sédentaire.
3/ La faim doit être assouvie par des aliments très riches en fibres. Les feuilles remplissent bien ce rôle et c'est la salade peu assaisonnée d'huile qui peut remplir l'estomac sans apporter de calories. Il faut la faire volumineuse variée et goûteuse. Les autres légumes et efflorescences sont à privilégier lors des achats de courses. Je veux parler des épinards, blettes, cardes, fleur de brocoli et méristème du chou-fleur, chou vert ou rouge etc.
4/ Les amidons (pain, pattes, riz, haricots, lentilles, pollenta, mais aussi biscuits, pâtisseries, viennoiserie…) et autres doivent être supprimés totalement de même que les fromages secs qui sont très caloriques. Après la perte de poids du fromage frais de chèvre peut être consommé en petite quantité.
5/ Les protéines sont celles des oeufs, du poisson, de la viande maigre de boeuf ou de cheval , et aussi quelques morceaux de poitrine de deux pattes (poulet, pintade…). Le gibier est une viande excellente pour maigrir. Les sauces pour le préparer si elles sont grasses et le pain pour les saucer non!
6/ Les matières grasses doivent être trouvées dans l'alimentation en particulier les poissons gras (maquereaux, anchois sardines, flétan), la part grasse de la viande même si les morceaux maigres sont recommandés, l'huile d'olive ou de colza en petite quantité ou mieux un avocat et quelques noix, noisettes en fin de repas.
7/ Les fruits seront consommés crus et entiers. Pour cela acheter des pommes non traitées afin de consommer la peau, de même pour les autres fruits qui peuvent être consommés avec la peau, kiwis, figues, pêches, abricots... Pas de sucre pas d'édulcorants et une cuillère à soupe de miel dans chaque tasse de thé vert le mâtin.
8/ les en-cas. Il faut éviter de se précipiter au bureau ou en ville sur les produits industriels au milieu de la mâtinée ou bien dans l'après midi. Pour cela achetez des fruits secs. Mangues, ananas, abricots dattes etc vont faire l'affaire il suffit d'une petite poche en plastique glissée dans le sac.
Avec ce régime il n'y a pas de calcul des rations, pas de pesage des quantités, vous mangez ce que vous voulez mais attention pas de gavage, on se respecte et dès que la sensation de satiété est perçue on arrête.
Au bout de six mois de régime la perte de poids est importante. D'autant plus importante que vous avez commencé à faire de l'activité physique favorisée par l'amaigrissement qui allège vos articulations et l'euphorie psychique qui résulte du constat que c'est possible, yes you can!
Mais il est aussi tout à fait indispensable de faire quelques mesures physiques: poids, tour de taille en cm, tension artérielle et fréquence cardiaque avant le premier lever. Ainsi que quelques dosages: glycémie, triglycérides, vitamine D, folates et vitamines B.
Ces recommandations s'appuient sur les données les plus récentes concernant les résultats objectifs des régimes méditerranéens ou bien hyperprotidiques et en particulier les régimes bas en hydrates de carbone c'est à dire en sucres de toute nature.


jeudi 3 décembre 2009

Olivier: les fruits et les feuilles! Olive leaf extract choose it!

Ce qui caractérise le monde industriel c'est que les solutions ancestrales qui garantissaient la santé de nos aïeux sont invisibles à nos contemporains. Le totalitarisme médiatique de la santé gratuite fournie par la sécu a affaiblit notre capacité à penser, à observer et à chercher. L'extraordinaire déploiement de moyens pharmacologiques à l'occasion de l'épidémie de grippe en est un exemple. Comme pour d'autres pathologies, la solution sécu c'est des médicaments, vaccin, antiviraux, antibiotiques...
C'est une partie de la réalité, comme le disent les anglo-saxons "look at the whole picture"!
Ainsi la feuille de l'olivier est en ces temps hivernaux plus utile que l'huile!
Utilisez les feuilles fraîches de votre olivier pour une infusion qui sera un excellent antiseptique associée à votre savon naturel, en bain de bouche ou bien en inhalation. Vous pouvez aussi faire une macération alcoolique et en consommer quelques gouttes le mâtin ou le soir au coucher. Enfin vous pouvez passer des feuilles d'olivier au juicer et ajouter de petites quantités de ce liquide à votre juicing ou à votre thé vert...
Renouez avec les traditions millénaires des peuples méditerranéens avant de vous précipiter sur l'armada pharmaceutique. Il y va de votre santé!