Google+ Followers

vendredi 17 octobre 2014

Le gouvernement et quelques lobbies s'acharnent à rendre les produits plus chers sans bénéfice pour le consommateur

En toute logique l'expérimentation précède l'intervention. Notre gouvernement et ses lobbies ont décidé de se passer d'expérimentation et de faire une nouvelle loi pour guider les choix alimentaires des consommateurs... La loi des pastilles.  Inaccessible aux malvoyants des couleurs.


http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/10/17/22936-sucre-sale-gras-france-se-met-logos-nutritionnels

http://ajph.aphapublications.org/doi/abs/10.2105/AJPH.2014.302150


Comment admettre l'assertion du journaliste à propos de l'efficacité alors même que l'article de l'AJPH est un tout autre système concernant les boissons sucrées ou contenant des édulcorants?
Ainsi quand le gouvernement et les mêmes lobbies taxent les boissons sucrées de manière infinitésimale (Gouvernement Fillon) ils font exactement l'inverse de ce qui a été testé dans cet article. Il faudrait quand même leur faire crédit d'une efficacité alors qu'il n'y en a pas. Et quand ils veulent à toute force installer des feux rouges sur les paquets il faudrait "croire" que ce sera aussi efficace qu'un message explicite qui avec le contenu calorique indique combien d'activité physique sera nécessaire pour utiliser ce qu'on vient d'acheter?
C'est irrationnel.
Il n'y a pas de preuve de l'efficacité de telles mesures à long terme mais en revanche on sait que le prix sera payé par le consommateur.
Sans compter les aberrations qui conduiront à culpabiliser une personne en bonne santé qui veut manger du chocolat... Et oui graisses saturées dans le cacao et sucre ajouté voilà qui va faire rougir la pastille. Stupide. Cela s'appelle de la destruction de valeur sous la contrainte de l'état.

Aucun commentaire: