Google+ Followers

jeudi 12 janvier 2012

Alcool: la consommation aigue se répand et les effets sur le cerveau sont mieux connus

http://www.cdc.gov/mmwr/pdf/wk/mm61e0110.pdf


http://stm.sciencemag.org/content/4/116/116ra6

Toujours et encore la récompense. Ces aires cérébrales qui déclenchent la sensation de plaisir après l'ingestion de certaines molécules ont joué un rôle dans la survie. Mais les conditions ont changé et l'abondance fait naître le risque d'une inversion c'est à dire de l'addiction.
"Our data are consistent with the hypothesis that drinking alcohol
leads to the release of an endogenous opioid, which binds to MORs
in the OFC and NAc, two brain regions critical for reward process-
ing."

Aucun commentaire: