Google+ Followers

samedi 16 mars 2013

Hum, vous avez dit encourageant?

"Parallèlement, l'UE a mis en œuvre son propre programme d'évaluation, lequel consiste à analyser un échantillonnage différent de récoltes et de produits d'origine animale considérés comme les composants principaux de l'alimentation des Européens sur une période de trois ans. En 2010, les douze aliments sélectionnés étaient les pommes, les choux pommés, les poireaux, les laitues, le lait, les pêches, les poires, le seigle, l'avoine, les fraises, la viande de porc et les tomates. Les résultats sont là aussi très encourageants­ ­puisque les limites maximales de résidus (LMR) étaient respectées pour 98,4 % des échantillons analysés. Les aliments ayant présenté les plus forts dépassements étaient l'avoine (5,3 % des échantillons contrôlés), les laitues (3,4 %), les fraises (2,8 %) et les pêches (1,8 %)."

En réalité c'est très mauvais.
1 pas d'open data vrai

2 les dépassements sont en réalité des fruits et légumes toxiques
3 tout ceci est très sous estimé par les interactions des différentes substances
4 et on ne parle que de toxicologie classique... Pas d'effet hormonal, d'effet cancérigène pas d'effet cumulatif sur une vie.


http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/03/15/20075-europe-tres-peu-pesticides-dans-aliments

Aucun commentaire: