Google+ Followers

jeudi 24 juin 2010

Etiquettage nutritionnel: inapproprié, illisible, inutile et dangereux

J'ai trouvé cette sauce sur une table de restaurant. Que contient Lola Fun? Je n'ai pas pu le savoir...
Pour une simple raison, en caractère trop petits et en partie cachés par la plicature de l'emballage. En réalité bien évidemment il y a du sucre et de l'amidon modifié c'est à dire du fructose à 50 % minimum... On ne sait pas non plus de quelle huile végétale il s'agit!C'est de la junk food et c'est parfaitement légal...
Je me mets toujours à la place d'un hypertendu, d'un diabétique...
Propositions pratiques de révision de la réglementation:
1/ Mention obligatoire de l'origine et de la nature des transformations des aliments. Par exemple huile végétale est interdit, huile de quoi? C'est un minimum. Ensuite cette huile est elle raffinée, de premeière pression à froid, hydrogénée, partiellement hydrogénée?
2/ les quantités réelles doivent être mentionnées ni les % ni les apports journaliers recommandés. Par exemple dans ce sachet il y a X calories, Yg hydrates de carbone, Zg lipides, Ag de protéines et l'index glycémique est de xx%.

Le tout en caractères lisibles id est une taille de police qui n'entraîne pas chez l'individu normal  de difficultés de lecture.

Aucun commentaire: