Google+ Followers

mercredi 28 septembre 2011

Testostérone: inutile et peut être dangereux de supplémenter




















Il est frappant de constater que la prescription et/ou la consommation d'androgènes principalement de testostérone est en pleine explosion et ce surtout aux USA. On constatera aussi qu'en Europe la consommation est supérieure à celle de zones géographiques comme l'Océanie ou l'Amérique du sud.
Or il n'y a aucune base scientifique à la prescription/consommation de testostérone notamment pour cette invention qu'est l'andropause. Cet article (1) l'explique clairment ainsi que les dangers potentiels qui comme avec le traitement hormonal substitutif ne peuvent être dépistés que lors d'un suivi long d'une cohorte importante... La meilleure façon de faire du muscle reste l'exercice combiné à un régime pauvre en hydrates de carbone. L'exercice le plus physiologique étant celui qui utilise le poids du corps plutôt que des machines sophistiquées.
En revanche une testostérone basse n'est pas favorable à un bon métabolisme des lipides et contribue à l'athérogénèse; toutefois aucune étude n'a prouvé que la supplémentation pouvait freiner l'athérome et récemment une étude de supplémentation a été interrompue en raison des effets secondaires observés.











Réf

1/ Best Practice & Research Clinical Endocrinology & Metabolism
Volume 25, Issue 2, April 2011, Pages 377-389
Male Reproductive Endocrinology
Androgen misuse and abuse 
David J. Handelsman
2/ http://www.nature.com/aja/journal/v13/n1/pdf/aja2010154a.pdf
3/ Vascular pharmacology, Review
Androgen deficiency and atherosclerosis: The lipid link
Abdulmaged M. Traish a,⁎, Rami Abdou a, Kyriakos E. Kypreos b
a Department of Biochemistry and Urology, Boston University School of Medicine, Boston, MA, USA
b Department of Medicine, Pharmacology Unit, University of Patras Medical School, Panepistimioupolis, Rio, TK. 26500, Greece

Aucun commentaire: