Google+ Followers

mardi 23 août 2011

Vous faites de l'endurance? Les boissons énergétiques riches en sucres sont contreproductives

Lors des entrainements d'endurance ou pour tout effort de 90 minutes vous consommez grossièrement l'ensemble des sucres stockés à la fois dans le muscle mais aussi dans le foie sous forme de glycogène. Bien évidemment l'industrie agro-alimentaire a pensé à vous et vous vante les mérites de boissons énergétiques riches en sucre les maltodextrines et autres. Oui mais voilà ces sucres exogènes ne vont jamais dans le muscle... Alors il est peut être temps de supprimer ces boissons sucrées et de faire autrement.
Yeo et al  viennent de publier un papier très intéressant car ils abordent ce sujet de front et de manière assez explicite.


Comment devenir un bruleur de graisses après avoir brulé les sucres?
Tout simplement en s'entrainant métaboliquement. Il se produit une adaptation métabolique à l'utilisation des graisses qui est par contre inhibée si vous consommez des sucres pendant l'entrainement... mais c'est un peu plus complexe car il y a une variabilité individuelle (génomique) dans la capacité d'oxydation des graisses et on ne connait pas bien la période optimale de préparation par un régime riche en graisses à l'entrainement. pour ma part je n'ai jamais ressenti ni mesuré objectivement une amélioration par un régime riche en amidons (pâtes, pain, etc). Il faut donc se tester et apprécier les possibilités de booster son endurance sur le plan métabolique par un régime assez pauvre en sucres pendant l'entrainement et riche en graisses pendant et en protéines après. Une barre home made peut vous aider. En mélangeant des noix, noisettes, amandes, cajou, noix du Brésil ou de Macadamia à de la spiruline ou un peu de poudre de protéine de petit lait et de la graisse de coco et du chocolat pur vous pouvez confectionner une barre d'entrainement qui va vous forcer à utiliser des graisses... Je reviendrai sur cette question...
Ref:

Fat adaptation in well-trained athletes: effects on
cell metabolism
Wee Kian Yeo, Andrew L. Carey, Louise Burke, Lawrence L. Spriet, and
John A. Hawley



3 commentaires:

daredevil2007 a dit…

Bonjour à vous et bravo pour votre blog qui est une mine d'or!

Je serai très heureux de lire vos conseils sur la (ou les) méthode à suivre pour parvenir à consommer ces graisses en trop.

Merci par avance pour toutes ces informations que vous mettez à la disposition de tous.

Cordialement

THEGAP a dit…

1/ parce que cela reste l'essentiel la restriction calorique
2/ parce que c'est efficace la suppression des amidons céréaliers
3/ parce que l'objectif c'est mieux vivre son espérance de vie le régime paléo bourré d'aliments entiers le moins transformés possible c'est à dire plus de produits industriels des protéines de qualité et des légumes c'est à dire ce qui est vert rouge jaune et pousse hors du sol...

THEGAP a dit…

4/ parce qu'il faut être simple et économique aucun supplément en dehors de l'huile de Krill (oméga 3 longue chaine) sauf les jours où vous mangez 100g de poisson gras, pas de balance pas de compte de calories simplement magez sans dépasser la sensation d'arrêt où vous sentez que vous en avez assez même s'il reste quelques bouchées... Attention cela ne marche que si on a fait 1+2+3, car avec tous les produits raffinés les amidons (pain, pates, etc) les sucres sucrés il n'y a pas d'arrêt on mange par addiction...